cliquer sur l'image
Auteur(s)
Claude de BOISANGER
Titre

On pouvait éviter la guerre d'Indochine. Souvenirs 1941-1945.
Préface de M. Jacques Chastenet.


Description

Paris, 1977, in-12 br., 158 pages.
ISBN : 978-2-7200-0410-0
Dim : 18,70 x 13,90 cm
Poids : 150 g
Prix : 19 euros

Collection
 —

Commentaire
L'auteur fut Conseiller diplomatique du Gouverneur Général l'Amiral Decoux, représentant de l'Etat français en Indochine, de 1941 à 1945. Ses souvenirs sont bien plus que la narration d'évènements. Il expose aussi l'attitude de la France à l'égard du Japon et des populations de la péninsule indochinoise.

Lorsque Claude de Boisanger, en novembre 1941, peu de jours avant le déclenchement de la guerre du Pacifique arrive en Indochine, des troupes japonaises y stationnent depuis plusieurs mois. Le maintien de la souveraineté française dans la neutralité ne lui parait cependant pas irrémédiablement compromis. Aussi, en accord avec l'Amiral Decoux, va-t-il s'appliquer et parvient-il à déjouer toutes les tentatives du Japon de se substituer à l'autorité française. L'Administration du pays demeurera entièrement entre nos mains comme le souhaite l'ensemble des peuples indo-chinois jusqu'au coup de force du 9 mars 1945.
Pour sortir l'Indochine de son isolement, un dialogue avec le Comité de Libération a été secrètement ébauché et un émissaire envoyé à Alger. Mais à la suite de divers malentendus, le Général Mordant est désigné comme chef de la Résistance ce qui crée en Indochine un double pouvoir. Survient le coup de force que des imprudences ont sans doute précipité. Bête noire des militaires Japonais, Claude de Boisanger est soumis par eux à un régime de détention sévère. Cinq mois plus tard, le Japon capitule. De nouvelles perspectives s'ouvrent aux rapports franco-indochinois. La mise à l'écart de l'ancienne administration française et l'occupation, que rien ne légitimait, de la moitié nord de l'Indochine par les troupes chinoises ayant encouragé les mouvements nationalistes, une politique libérale s'impose. Faute de s'y rallier résolument comme l'auteur l'a, alors, préconisé, le Gouvernement français trébuche dans une longue guerre coloniale qu'on aurait pu éviter.

Sommaire


Préface de M. Jacques Chastenet.

~ Introduction
~ Aux Etats-Unis — En route pour l'Indochine — Une partie à jouer — L'amiral Decoux — Ma vie en Indochine — Le problème japonais — Evolution de la guerre. Comment sortir l'Indochine de son isolement ? — La mission François — La fin de Vichy. Ses conséquences en Indochine — Etablissement de contacts avec la France libérée — L'Indochine sous une direction bicéphale — La remise de l'ultimatum du 9 mars 1945 — Captif des Japonais.
~ Epilogue.

Annexes : La politique indigène de l'amiral Decoux — Structure politique de l'Indochine — Impropriété du terme "collaboration" appliqué à la politique du Gouvernement Général — Note du général Pechkoff, ambassadeur de France à Tchoung King — Menaces chinoises à la frontière tonkinoise — Résultats de la mission François — Texte du "Message à trois" — La première mission de Langlade en Indochine — Le général de Gaulle et le coup de force du 9 mars 1945 — La remise de l'administration de l'Indochine aux armées chinoise et britannique.
Appendices :
L'entrevue du général de Gaulle et de l'amiral Decoux — Extraits d'un article de la Revue de Paris de mars 1946.

Du même auteur
BOISANGER (Cl. de) Vivre en Russie au temps de la N.E.P.
Autres ouvrages sur l'Indochine
TABOULET (G.) La Geste Française en Indochine. Histoire par les textes de la France en Indochine des origines à 1914

Retour accueil

Autre recherche

Commande

Conditions de vente, d'envoi
et de paiement

Sale's condition, delivery
and payment

~~