cliquer sur l'image
Auteur(s)
Jean STARCKY, Michel GAWLIKOWSKI
Titre
Palmyre, édition revue et augmentée des nouvelles découvertes.

Description

Paris, 1985, in-8° br., frontispice, 159 pages, 18 figures et 14 planches in-texte, et 8 planches couleur hors-texte.
ISBN : 2-7200-1036-7
Dim : 24,40 x 17 cm
Poids : 416 g
Prix : 35 euros

Collection
(L'ancienne édition de 1952 : L'Orient Ancien Illustré vol. 7)
(Collection d’ouvrages de haute vulgarisation historique dirigée par M. Charles Virolleaud.)

Commentaire

Palmyre, cité légendaire qui évoque la reine de Saba et Salomon, la reine Zénobie et son destin éphémère, est aujourd'hui un immense champ de ruines, ouvert aux explorateurs et aux fouilleurs depuis plus d'un siècle, et aisément accessible aux touristes.
Palmyre atteste la prodigieuse richesse des Syriens des premiers siècles de notre ère acquise par l'extension que prit le commerce dans les régions d'Asie et d'Afrique au voisinage de la Méditerranée orientale.

L'Abbé Jean Starcky, qui a vécu à Palmyre et y a fait œuvre d'archéologue et d'épigraphiste, s'est imposé, par ses travaux, comme l'un de nos meilleurs spécialistes de l'archéologie palmyrénienne. Il nous donne dans cette publication une interprétation fidèle des monuments et des textes de la grande cité, documents qui permettent d'en retracer l'histoire dès le IIe millénaire avant notre ère où cette oasis était la principale étape, avec point d'eau, entre Qatna et Mari sur l'Euphrate.

Cet ouvrage clair et concis aborde Palmyre sous divers aspects : archéologie, épigraphie, religion, histoire et économie.
Il présente d'abord le site de Palmyre et sa découverte archéologique, le déchiffrement des inscriptions, et l'étude de la langue et l'écriture palmyréniennes; puis l'histoire de Palmyre, sa situation topographique et son rôle économique qui lui apportèrent son incroyable prospérité : c'est par Palmyre que se fit la plus grande partie du trafic des marchandises entre l'Orient et l'Occident ; sa position plus septentrionale que celle de Pétra fit d'elle aussi le centre de transit entre la Mésopotamie et les ports méditerranéens. Ce qui lui permet de fixer des "droits": on a ainsi retrouvé sur une stèle le tarif établi par le sénat de Palmyre en 137, fixant les droits que devaient payer les diverses marchandises en transit.
Les princes de Palmyre , dont la célèbre Zénobie, jouèrent un grand rôle dans le destin de Palmyre, sont rapidement présentés.
Enfin on aborde la religion et l'art palmyrénien dans l'architecture des monuments situés dans le premier chapitre.

Pour un large public, J. Starcky a déjà fait paraître en 1952 une précédente édition de son "Palmyre" : cette synthèse historique et archéologique, était parue après les travaux épigraphiques de l'Abbé J.-B. Chabot et de J. Cantineau pour le palmyrénien, et ceux de H. Seyrig et D. Schlumberger pour le grec.
Directeur du Service des Antiquités en Syrie et au Liban durant le Mandat français, H. Seyrig a suscité et dirigé de nombreuses fouilles à Palmyre, qui lui ont permis d'en renouveler l'histoire.
Cette nouvelle édition bénéficie des nombreuses remarques faites par H. Seyrig sur l'édition de 1952, ainsi que des nouvelles études magistrales qu'il a publiées depuis.
Cette édition rend également compte des fouilles importantes de la Direction Générale des Antiquités de Syrie, dans les nécropoles et le quartier central de la ville antique, ainsi que des activités de la mission polonaise dont le directeur et auteur de nombreuses études sur Palmyre, M. Gawlikowski, s'est associé pour la nouvelle rédaction de cet ouvrage et l'apport des principaux compléments.

Ce nouveau Palmyre peut aussi servir de guide.


Sommaire

Avant-propos

~ Chap. I. Introduction. Le site et son exploration. Les inscriptions et la langue : Le désert de Syrie — Description du site archéologique — Les étapes de l'exploration — Les inscriptions — L'écriture — La langue.
~ Chap. II. Palmyre, ville gréco-romaine : Les origines. — Palmyre à l'époque hellénistique — Palmyre, ville tributaire de Rome — Palmyre, ville libre de l'Empire — Palmyre, colonie romaine.
~ Chap. IlI. Les princes de Palmyre. Odainat — Zénobie — Palmyre après Zénobie.
~ Chap. IV. Les caravanes : Les inscriptions caravanières — Le commerce palmyrénien — Le Tarif de Palmyre.
~ Chap. V. La religion : Bel et ses associés — Baalshamîn et le dieu anonyme — Les dieux arabes — Le culte.
~ Chap. VI. L'art palmyrénien : La ville et les monuments civils — Les temples — Les monuments funéraires — La sculpture et la peinture.

Bibliographie — Notes — Index.


Des mêmes auteurs
Antiquités Sémitiques II. Des Sumériens aux Romains d'Orient. La perception géographique du monde. Espaces et territoires au Proche-Orient ancien.
HOMMAGES A DUPONT-SOMMER. Edités par les soins de A. Caquot et M. Philonenco
Voir dans la collection Sémitica, Cahiers publiés par l'Institut d'Etudes Sémitiques de l'Université de Paris, des articles des volumes III, XXII, XXIII, XXIV, XXXVI, XXXVIII Hommages à M. Sznycer, XLI-XLII, LI

Autres ouvrages sur Palmyre

SEMITICA XXXIV. Cahiers publiés par l'Institut d'Etudes Sémitiques, avec le concours du C.N.R.S.. Un port romain du désert, Palmyre et son commerce d'Auguste à Caracalla par J. Teixidor. Ce volume comporte la traduction du célèbre tarif de palmyre.

Voir les articles dans la collection Sémitica, dans les volumes, XXIII, XXIV, XXV, XXVII, XXIX, XXX, XXXVI, XL, XLI-XLII, XLIII-XLIV, XLVII


Retour accueil

Autre recherche

Commande

Conditions de vente, d'envoi
et de paiement

Sale's condition, delivery
and payment

~~